jeudi 5 mai 2016

En bref...Gaston Miron - Lettres - 1949-1965

En fin d'année 2015,  L'Hexagone publiait Gaston Miron - Lettres - 1949-1965. Le mérite de cette publication est de briser la distance pouvant nous séparer de l'homme et du  poète militant puisqu'elles font état de faits et liens inconnus du grand public.  

Ma rencontre initiatique avec Miron se fit lors d'une croisière sur le fleuve. On était au début des années 1980. Cette croisière m'avait permis de l'apercevoir en « chair et en os » tout en étant  « isolé » parmi ses pairs. A un certain moment, quelqu'un du groupe pointa Miron – esseulé au centre du pont, en disant « L'homme est victime de sa légende! ».

Entre 1980-1986, j'aurai quelques occasions d'approcher l'homme en dehors de sa légende.    Parallèlement à certains débats de l'enceinte de l'Union des écrivains-écrivaines,  je tenterai de l'interviewer pour une revue traitant d'auto-édition. Ce qu'il accepta, même s'il s'agissait d'une nouvelle revue tout en se gardant de faire des compromis sur ses positions. L'interview fait maintenant partie du rassemblement d'entretiens accordés par Gaston Miron. (L'avenir dégagé – Entretiens 1959-1993 - pp. 322-331 – Hexagone 2010).

Ce que je veux faire apparaître suite à ma lecture de ces LETTRES - 1949-1965 publiées par l'Hexagone est lié à la profondeur de propos qui méritaient essentiellement publication. Je suis d'avis que cette publication vient donner accès aux forces identitaires de l'homme et du militant, mais aussi à la souffrance de l'homme et du poète. A un certain moment (p. 392) on peut lire qu'il songe au suicide.

En bref....les lettres ont le mérite de servir tant les vérités de la légende que celles de l'homme!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire