lundi 1 février 2016

Reflet de nos valeurs et vaillances!


Bien avant l'heure du nouveau bulletin...des rumeurs annonçaient la fin de l'Arc en ciel. J'y ai perçu la fin d'un cycle parce que venant toucher aux mémoires d'une communauté en constantes mutations. J'avoue avoir regretté l'absence de consultation participative. D'une part, pour l'affirmation d'opinions au sens large; d'autre part, pour l'implication significative d'une résidence représentative de la modernité. 

Depuis le début, le mensuel aura été le reflet de nos valeurs et vaillances! Pensons au fait que nous avons une centenaire participant encore à différentes activités et pour qui nous avons planté un arbre; pensons aux séances hebdomadaires de culture physique; pensons aux différents projets de l'arrondissement touchant notre résidence, dont certains ont et/ou auront des incidences sur la qualité de vie à travers le zonage et ses installations. Je viens de faire référence au Champ des possibles et à la ruelle Alma! Pensons au parrainage des arbres du quartier nous englobant à travers les responsabilités liées au verdissement. Je pourrais faire référence à quantité d'autres projets...mais je m'en tiens aux plus marquants.

Évidemment, pour notre plus grand bonheur, la Résidence Mile-End continuera d'avoir son mensuel ...mais encore faut-il se rappeler que le nouvel historique des mémoires « Le Mile-End » commencera avec février 2016.

Ainsi, à l'heure de ce premier numéro, rien de plus pertinent de signaler l'absence d'appartenance avec les deux premiers numéros d'un bulletin qui, en dehors de l'Àrc-en-Ciel ont été publiés sous une bannière de transition, à savoir :

  • Le Mile-End. com (Édition du 1er décembre 2008, 15 pages)
  • Le Mile-End.com (Édition janvier-février 2009, 22 pages)

Puisse l'inauguration d'un nouveau bulletin sous l'enseigne LE MILE-END affirmer le « vivre ensemble » et la résilience d'un regroupement d'aînés dont l'image de la retraite renvoie à des valeurs et projets aux frontières éclatées. Ce qui prouve notre appartenance à la modernité!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire